Hit enter after type your search item

Meuse : une ligne capillaire fret pourrait revivre grâce au transport de déchets nucléaires

/
/
/
12 Views

Le projet de modernisation de la ligne capillaire fret Nançois – Tronville/Gondrecourt-le-Château, dans la Meuse, suit son cours dans le cadre du projet Cigéo et pourrait aboutir fin 2025. Aux alentours de 2035, jusqu’à huit trains par an transporteraient des déchets nucléaires jusqu’au site de Bure. 

Le projet de modernisation de la ligne capillaire fret Nançois – Tronville/Gondrecourt-le-Château, dans la Meuse, suit son cours dans le cadre du projet Cigéo et pourrait aboutir fin 2025. Aux alentours de 2035, jusqu’à huit trains par an transporteraient des déchets nucléaires jusqu’au site de Bure. Read More

This div height required for enabling the sticky sidebar